Tout pour une vente de maison réussie

La valeur d’une maison est déterminée par de nombreux critères (superficie, emplacement, état…). Parmi les derniers venus, le bilan énergétique ou diagnostic de performance énergétique (DPE) est devenu un critère essentiel. Imposé depuis 2006, il indique les performances énergétiques du bâtiment.

Vendre une maison

Autrement dit, le DPE permet d’avoir une évaluation relativement précise de la consommation énergétique du logement et de la quantité de gaz à effet de serre qu’il rejette. Il est présenté sous la forme de deux échelles notées de A à G. Plus le bilan énergétique a une notation proche de A et mieux c’est, puisque cela indique qu’il est plus économe en énergies et moins polluant.

Si vous désirez vendre votre maison, vous êtes dans l’obligation de présenter un DPE. Il est parfois préférable d’effectuer quelques travaux de rénovation pour améliorer la valeur de ce DPE plutôt que de vendre le logement avec un mauvais bilan. Bien sûr, les travaux entraînent un investissement financier, mais au final la valeur de votre maison en ressortira plus élevée.

À quoi sert le bilan énergétique ?

Obligatoire depuis 2006 pour la vente d’un bien immobilier et depuis 2007 pour la location, le diagnostic performance énergétique est un critère de choix pour l’acheteur ou le locataire.

Il indique quels sont les performances énergétiques de votre logement et son rejet de gaz à effet de serre. Plus la valeur est proche de A et plus votre bien immobilier est économe en énergie et peu polluant. Il est donc un indicateur écologique et économique. D’une part, il signifie à quel point le bâtiment évite les fuites thermiques et quel est son niveau de pollution. D’autre part, il informe sur l’estimation du montant de la facture d’énergie annuelle.

L’échelle de consommation d’énergie d’un logement

Une fois le diagnostic réalisé, le logement est alors classé selon une échelle de consommation d’énergie. Celle-ci est exprimée en kWh/m²/an, c’est-à-dire la consommation d’énergie selon la superficie et pour une période d’un an. Le classement va de A à G :

  • À : consommation inférieure ou égale à 50 kWh/m²/an
  • B : consommation comprise entre 51 kWh/m²/an et 90 kW/m²/an
  • C : consommation comprise entre 91 kWh/m²/an et 150 kW/m²/an
  • D : consommation comprise entre 151 kWh/m²/an et 230 kW/m²/an
  • E : consommation comprise entre 231 kWh/m²/an et 330 kW/m²/an
  • F : consommation comprise entre 331 kWh/m²/an et 450 kW/m²/an
  • G : consommation supérieure à 450 kWh/m²/an

Si votre logement a une notation inférieure à C, vous aurez nettement plus de difficultés pour le vendre.

Idem pour l’étiquette énergétique qui indique le niveau de pollution du bâtiment exprimé en kgéqCO2/m²/an, c’est-à-dire à l’équivalent en kg de CO2 émis selon la superficie et pour une période d’un an :

  • À : émission inférieure ou égale à 5 kgéqCO2/m²/an
  • B : émission comprise entre 6 et 10 kgéqCO2/m²/an
  • C : émission comprise entre 11 et 20 kgéqCO2/m²/an
  • D : émission comprise entre 21 et 35 kgéqCO2/m²/an
  • E : émission comprise entre 36 et 55 kgéqCO2/m²/an
  • F : émission comprise entre 56 et 80 kgéqCO2/m²/an
  • G : émission supérieure à 80 kgéqCO2/m²/an

Que prend en compte le diagnostic énergétique ?

diagnostic énergétique pour vendre sa maison

Ce bilan énergétique est principalement défini selon le niveau d’isolation thermique du logement, les matériaux des murs et des plafonds, l’évaluation des ponts thermiques, le niveau des menuiseries (vitrages, matériaux…), le système de ventilation et le système de chauffage.

Ce sont ces éléments qu’il faut prendre en compte si vous désirez améliorer les performances énergétiques de votre maison.

Auprès de qui vous adresser pour effectuer un DPE ?

Un diagnostic performance énergétique doit obligatoirement être réalisé par un professionnel agréé. Vous pouvez en trouver un rapidement grâce à notre demande de devis gratuit.

Une telle intervention coûte entre 150 et 250 euros. Mais elle est obligatoire si la dernière évaluation a plus de 10 ans ou si vous avez effectué des travaux de rénovation depuis le dernier diagnostic. Selon les spécialistes, le bilan réalisé à l’aide d’une caméra thermique est uniquement indicatif, c’est à dire qu’aucun document officiel ne sera fourni (mais le bilan sera tout à fait « réaliste »).

Notre conseil : profitez-en pour augmenter la valeur de votre bien immobilier

Si votre logement a un DPE inférieur à C nous vous recommandons de réaliser des travaux de rénovation thermique.

De tels travaux augmenteront immédiatement la valeur de votre bien immobilier. Néanmoins, une telle rénovation est véritablement intéressante pour vous, si la plus-value qu’elle apporte est supérieure au coût des travaux.