Les infos-clés concernant votre isolation intérieure

Isolation intérieure

Vous avez enfin pris la décision de retoucher l’isolation de votre maison qui se révèle défaillante. Une très bonne décision qui vous fera économiser de nombreux euros sur vos prochaines factures d’énergie.

En effet, une mauvaise isolation favorise les pertes de chaleur au sein de votre logement. Pour maintenir une bonne température, vous avez donc besoin de chauffer davantage.

Maintenant que vous avez pris votre décision, vous devez choisir entre une isolation intérieure ou extérieure. Dans cet article, nous allons exclusivement revenir sur l’isolation intérieure et indiquant quels sont ses avantages, des inconvénients et ses principales caractéristiques.

Quels sont les avantages d’une isolation intérieure ?

Pour comprendre les avantages d’une isolation intérieure, il est nécessaire de la comparer à une isolation extérieure. La solution intérieure est :

  • Moins chère
  • Ne modifie pas l’esthétique extérieure de la maison. Indispensable si vous voulez conserver le cachet de votre façade
  • Idéal si vous voulez en profiter pour refaire complètement la déco intérieure de votre logement

Quels sont les inconvénients d’une isolation intérieure ?

Cette solution présente plusieurs inconvénients :

  • Réduction de la surface habitable
  • Cohabitation difficile pendant les travaux
  • Travaux qui entraînent un déplacement des meubles, de la poussière, déplacements des installations électriques, destruction des revêtements intérieurs (tapisserie, peinture…).
  • Davantage de ponts thermiques : ruptures d’isolation au niveau des planchers et des murs porteurs
  • Blocage de l’inertie thermique apportée par les murs, c’est-à-dire leur faculté à amortir la température extérieure
  • Risque plus élevé de condensation de l’isolant

Les principaux matériaux pour une isolation intérieure

Le type de matériau isolant a une influence directe sur la qualité de l’isolation et sur son épaisseur. En général, moins un matériau nécessite de place pour une efficacité similaire, et plus son prix est élevé. Pour une isolation d’intérieur, cette épaisseur est primordiale. En effet, plus l’isolation est épaisse et plus la surface habitable sera réduite.

Il faut donc trouver l’isolant qui assure un bon niveau d’isolation tout en prenant le moins de place possible et pour un coût qui entre dans votre budget.

Voici la liste des principaux isolants utilisés :

  • Laines minérales (laine de verre et laine de roche) : prix faible, mais épaisseur importante
  • Laines végétales (coton, lin, chanvre) : prix moyen, épaisseur moyenne
  • Laines animales (mouton, plumes) : prix moyen, épaisseur moyenne
  • Matériaux synthétiques (polystyrène, polyuréthane) : prix moyen, épaisseur faible
  • Fibre de bois : prix moyen, épaisseur faible
  • Cellulose : prix moyen, épaisseur faible

Mieux vaut dépenser un peu plus et choisir le bon matériau offrant une isolation basse énergie ou basse consommation plutôt que d’avoir à refaire des travaux dans les 10 à 20 prochaines années.

Installation d’un pare-vapeur au sein de votre isolation intérieure

Nous avons vu que le risque de condensation est plus élevé lors d’une isolation intérieure par rapport à une isolation extérieure.

Heureusement, il existe une solution efficace pour lutter contre ce risque. Il s’agit d’un pare-vapeur, également appelé frein-vapeur. Il assure les fonctions suivantes :

  • Bloque les infiltrations d’air : plus grand confort et économies d’énergie
  • Améliore l’isolation en fixant les molécules d’air présentes dans l’isolant
  • Réduit la condensation : meilleure durabilité

Quel est le prix d’une isolation intérieure ?

Les différents éléments que nous avons cités depuis le début de cet article influencent le prix de l’isolation intérieure. Ce prix dépend donc du matériau isolant, de la surface à isoler et des travaux à effectuer pour l’installation et celui de la main d’œuvre. Le coût de l’isolant peut varier de 5 à quasiment 30 euros le m². Le coût d’installation comprend non seulement la pose, mais également le revêtement. Lorsque l’on additionne tous ces coûts, on obtient un prix total qui varie de 30 à plus de 150 euros le m².

Bon savoir : comment réduire le coût des travaux d’isolation

Afin de réduire le montant des travaux, sachez qu’il existe différentes aides. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique vous permet de bénéficier d’une réduction sur votre impôt sur le revenu. Par contre, il faut remplir des conditions précises.

De même, vous pouvez peut-être bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro. Renseignez-vous également sur les subventions et les aides financières pouvant être obtenues auprès d’organismes comme l’ANAH (agence nationale de l’habitat) ou la collectivité territoriale.

Vous pouvez également réaliser des économies sur le coût du professionnel en vous assurant de choisir celui qui propose le meilleur rapport qualité-prix. La demande de devis gratuit disponible sur notre site vous permet de comparer gratuitement une sélection de professionnels proches de chez vous.