Ravalement de Façade et Impôts : comment optimiser ses dépenses lors des travaux ?

Ravalement de façade et impôts

Le ravalement de façade a un coût. Celui-ci peut varier de quelques dizaines d’euros à plus de 100 euros le m² selon le matériau utilisé, le type de montage et les travaux réalisés. Le coût total d’un ravalement de façade peut rapidement dépasser les 10 000 euros.

Pour financer une telle somme, une aide est la bienvenue. Sachez que vous pouvez bénéficier de différentes solutions vous permettant de réduire la facture des travaux et de trouver comment financer les travaux.

Dans cet article, nous allons principalement nous intéresser à l’optimisation des dépenses par les impôts.

Ravalement de façade : une facture qui peut rapidement grimper

Le ravalement de façade consiste à maintenir en bon état les murs extérieurs d’un bâtiment. Il peut inclure une rénovation, un nettoyage, un changement de structure, etc. Le ravalement doit prendre en compte les matériaux de base de la façade afin de respecter l’architecture et le style du bâtiment. De plus, il peut nécessiter l’installation de structures temporaires pour les travaux (échafaudages…).

Toutes ces conditions font que le coût des travaux peut rapidement passer de quelques milliers d’euros à plusieurs dizaines de milliers d’euros pour les façades les plus imposantes et celles qui sont classées.

Le crédit d’impôt sur la transition énergétique

Il n’existe pas de crédit d’impôt spécialement dédié au ravalement de façade. Ce qui ne vous empêche pas de pouvoir profiter d’un autre crédit d’impôt, celui sur la transition énergétique.

Néanmoins, pour profiter d’une telle réduction d’impôt, il est nécessaire que certaines conditions soient respectées :

  • Le ravalement doit inclure des travaux d’isolation par l’extérieur
  • Concerne votre résidence principale
  • Celle-ci doit être construite depuis au moins 2 ans
  • Le ravalement doit être réalisé par un professionnel certifié RGE (reconnu garant de l’environnement)

Grâce à ce crédit d’impôt, vous pouvez profiter d’une réduction de votre impôt sur le revenu à hauteur de 30 % du montant des travaux d’isolation et plafonné à 8 000 euros pour une personne seule et à 16 000 euros pour un couple. À noter que 200 euros supplémentaires sont accordés en cas d’enfants en résidence alternée, et 400 euros supplémentaires pour chaque personne à charge.

L’isolation par l’extérieur : de quoi s’agit-il ?

Aujourd’hui, les logements neufs sont pour la plupart conçus pour avoir de bonnes performances énergétiques. Ce n’est pas forcément le cas des bâtiments plus anciens. Ces performances dépendent essentiellement de la qualité de l’isolation du logement.

Un bâtiment bien isolé d’un point de vue thermique réduit considérablement les pertes de chaleur. Ce qui vous permet d’avoir une facture d’énergie nettement moins élevée.

Il est possible d’améliorer l’isolation d’un bâtiment. Cela passe par l’installation de double ou triple vitrage au niveau des fenêtres, une meilleure isolation du toit et des murs. Concernant ces derniers, il est possible d’améliorer l’isolation par l’intérieur ou par l’extérieur.

Pour profiter d’un crédit d’impôt sur la transition énergétique lors de votre ravalement de façade, il faut que l’isolation soit réalisée par l’extérieur.

Notre conseil : étudiez toutes les aides possibles

Il existe d’autres aides possibles en plus du crédit d’impôt. Que ce soit une TVA réduite, un prêt avantageux, des subventions ou diverses aides financières, prenez le temps d’effectuer une recherche poussée à ce sujet. Vous pouvez vous adresser au service urbanisme de votre mairie pour avoir davantage d’informations.

Veillez également à comparer différents professionnels du ravalement de façade pour trouver le meilleur prix. Vous pouvez utiliser la demande de devis gratuit disponible sur le site.