Tarif Pompe à Chaleur : À savoir

Tarif pompe à chaleur

L’installation d’une pompe à chaleur (PAC) exige un budget assez élevé. Cependant, sur le moyen long terme, la pompe à chaleur est non seulement amortie, mais elle devient également rentable. Cette rentabilité découle des économies obtenues sur votre facture d’énergie. En effet, une pompe à chaleur consomme peu d’électricité comparée à ce qu’elle produit de chaleur. Différents éléments sont à prendre en compte pour établir le coût d’une pompe à chaleur et ce que nous vous proposons de découvrir au sein de cet article.

Un prix qui dépend de la surface à chauffer

Forcément, plus votre logement est vaste et plus votre facture d’énergie sera élevée. Avant d’investir dans une pompe à chaleur, renseignez-vous pour trouver une pompe à chaleur suffisamment puissante pour chauffer convenablement l’ensemble de votre logement. Si votre habitation a une surface relativement importante, il est probable que vous soyez obligé d’accompagner la pompe à chaleur d’un autre système de chauffage. Outre la surface d’habitation, le nombre d’occupants doit aussi être pris en compte dans le calcul.

Tarif pompe à chaleur

Un prix qui dépend du type de pompe à chaleur

Il existe différents systèmes de pompe à chaleur. Les principales technologies utilisées sont les suivantes :

  • Système air-air : les calories de l’air sont captées puis transformées en chaleur avant d’être soufflées par un système de diffuseurs d’air.
  • Système air-eau : cette fois les calories d’air servent à chauffer le circuit d’eau qui alimente le système de chauffage.
  • Système sol-sol : la chaleur présente dans le sol est récupérée pour être redistribuée grâce à un fluide frigorigène circulant dans le système de chauffage.
  • Système sol-eau : la chaleur du sol permet de chauffer l’eau utilisée par les différents appareils de chauffage.
  • Système eau-eau : l’eau chaude d’une nappe phréatique est récupérée pour alimenter le système de chauffage du logement, tandis que l’eau froide est rejetée dans la nappe.

Toutes ces solutions ne nécessitent pas le même investissement lors de l’installation :

  • La PAC air-air est généralement la plus abordable avec un prix variant de 5 000 à 8 000 euros.
  • La PAC air-eau exige un investissement allant de 7 000 à 10 000 euros.
  • La PAC sol-sol et sol-eau coûte entre 7 000 et 15 000 euros.
  • La PAC eau-eau nécessite un budget compris entre 10 000 et 20 000 euros.

Un prix qui dépend du climat de votre région

Toutes les pompes à chaleur n’ont pas les mêmes performances. Celles-ci sont définies par le coefficient de performance (COP) qui correspond à la quantité d’énergie produite par rapport à l’énergie consommée. Les différentes pompes à chaleur sont classées selon une échelle de COP allant de A (COP supérieur à 3,6) à G (COP inférieur ou égale à 2,4).

Mais la consommation de la PAC dépend également du climat de votre région. Si les hivers sont relativement doux, la pompe à chaleur sera utilisée de façon moins intensive et consommera moins d’énergie, réduisant le montant de votre facture de chauffage.

Bon à savoir : les options supplémentaires

Différentes fonctions supplémentaires peuvent être intégrées à la pompe à chaleur et venir augmenter son prix d’achat. Ainsi, certains modèles disposent d’une fonction réversible qui leur permet de produire de l’air frais et de servir de climatiseur. De même, on trouve des pompes à chaleur pouvant servir à chauffer votre piscine et/ou l’eau utilisée pour les sanitaires en plus de votre système de chauffage.

Notre conseil : quelques astuces pour réduire le coût d’une pompe à chaleur

Nous vous conseillons de bien choisir le bon professionnel responsable de l’installation de votre PAC. Notre demande de devis gratuit est justement là pour vous faire gagner du temps dans votre recherche.

Optez de préférence pour une entreprise Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) ce qui peut vous permettre de profiter d’un crédit d’impôt sur la transition énergétique. Cette réduction d’impôt est l’une des aides disponibles pour soutenir l’achat d’une pompe à chaleur.

Vous pouvez également profiter d’un éco-prêt à taux zéro, d’un taux réduit de TVA à 5,5 %, et de diverses subventions et aides financières (ANAH, collectivités territoriales, conseil général…).