Isolation Toiture : ne laissez aucune faille dans votre toit

Il est essentiel que votre maison soit bien isolée. Premièrement cela améliore votre confort : vous avez moins froid en hiver, moins chaud en été, et vous êtes moins gêné par les bruits extérieurs.

Isolation toitureL’isolation est également indispensable si vous voulez consommer un minimum d’énergie et réduire le montant de votre facteur de chauffage. Au final, une bonne isolation est un geste écoresponsable qui vous permet de réaliser des économies tout en profitant d’un meilleur confort.
Elle concerne différentes parties de votre logement. Dans ce guide nous allons nous recentrer sur l’isolation de la toiture.

Isolation thermique et phonique de la toiture

Pour commencer, il est important de bien saisir la différence entre l’isolation thermique et l’isolation phonique ou acoustique.
La première consiste à réduire les pertes de chaleur et à faire en sorte que votre logement puisse conserver plus longtemps une température homogène. Cette isolation thermique vous permet de consommer moins d’énergie pour votre chauffage et de rejeter moins de gaz à effet de serre.
L’isolation phonique sert à réduire les sons provenant de l’extérieur. Elle se révèle indispensable quand vous habitez en centre-ville ou dans un endroit bruyant (proche d’une autoroute, aéroport, etc.). Elle repose essentielle sur le vitrage des ouvertures donnant sur l’extérieur, mais le toit peut lui aussi être concerné.

Isolation toitureLe toit, un élément stratégique de votre isolation thermique

Le toit est situé tout en haut de la maison. Si vous vous souvenez de vos cours de physique du collège ou du lycée, vous vous rappelez que l’air chaud à tendance à monter au profit de l’air froid qui descend. En effet, plus l’air est chaud et moins il est dense et donc plus léger.
D’ailleurs, il fait souvent plus frais au rez-de-chaussée que dans les étages supérieurs. Et l’endroit où il fait le plus chaud sont les combles.
Autrement dit, si le toit n’est pas bien isolé, la chaleur va plus facilement s’échapper.

Une isolation qui dépend du type de toiture

On distingue 3 types de toit pour une maison :

  • Le toit pentu sur combles perdus : les combles sont entièrement dédiés à la charpente et à l’isolation
  • Le toit pentu sur combles habitables : les combles sont aménagés, réduisant l’espace disponible pour l’isolation
  • Le toit plat ou toit-terrasse : absence de combles

Pour le toit sur combles perdus il faut privilégier une isolation avec une ou deux couches d’isolant. Vous avez la possibilité de placer l’isolant sur le plancher des combles, de le fixer sous la toiture ou d’opter pour les deux solutions afin d’avoir une isolation encore plus performante.

Isoler en fonction du type de toiturePour un toit avec les combles habitables, Il faut poser l’isolant sous le toit et le recouvrir d’une finition qui peut être en bois, en plâtre… Si l’isolant n’est pas synthétique (polystyrène ou polyuréthane) vous devez ajouter un pare-vapeur entre l’isolant et la finition. Vous pouvez également opter pour une isolation par l’extérieur.

Pour un toit-terrasse, l’isolation se fait obligatoirement par l’extérieur. Elle doit être réalisée lors de la construction du toit.

Les différents isolants thermiques possibles pour votre toiture

Il existe un très grand choix de matériaux pouvant être utilisés comme isolant :

  • Les matériaux minéraux : laine de verre, laine de roche, verre cellulaire, perlite, argile expansée et vermiculite.
  • Les matériaux synthétiques : polyuréthane, polystyrène expansé, et mousse phénolique.
  • Les matériaux naturels : fibre de bois, laine de mouton, chanvre, liège, laine de coton, fibre de lin, ouate de cellulose, fibre de coco, paille, plumes, et torchis.
  • L’isolant mince.
  • Les derniers nés : peinture isolante, PIV, aérogel, et les solutions monomur installées dès la construction.

Combien coûtent des travaux d’isolation ?

Le prix dépend de la nature des travaux, de la superficie concernée, des matériaux utilisés, de l’accessibilité et des tarifs mis en place par le professionnel. Comptez entre 30 et 90 euros le m². Une demande de devis gratuit est disponible sur notre site afin de vous aider à trouver rapidement un professionnel qualifié et proche de chez vous.

Bon à savoir : choisir un professionnel RGE

Nous vous conseillons vivement de sélectionner une entreprise reconnu garant de l’environnement (RGE). En plus de vous garantir un travail de qualité, ce label est indispensable pour bénéficier de certaines aides financières, dont le crédit d’impôt sur la transition énergétique.

Celui-ci est disponible pour les résidences principales construites il y a au moins de 2 ans et à condition que les travaux permettent d’atteindre un certain niveau de performances énergétiques pour votre logement. Grâce à lui vous bénéficiez d’une réduction de 30 % sur votre impôt sur le revenu et dans la limite de 8 000 euros pour une personne seule et de 16 000 euros pour un couple.

D’autres aides sont accessibles (subventions des collectivités territoriales, TVA à taux réduit de 5,5 %, aides de l’ANAH, subventions de la Caf, etc.), prenez le temps de vous renseigner.