Isolation Thermique Ecologique : jouez la carte verte

Quitte à refaire l’isolation de logement, autant opter pour une solution plus écologique. Non seulement vous réalisez un geste pour la planète et en adéquation avec l’époque, mais ce choix peut en plus vous permettre de bénéficier d’un crédit d’impôt.

Isolation Thermique Ecologique Cependant, pour faire le choix d’une isolation thermique écologique encore faut-il savoir la distinguer d’une isolation classique. Le but de cet article est justement d’évoquer les différents critères qui définissent une telle installation.

Réduction de la consommation d’énergie

L’isolation thermique doit empêcher la chaleur d’évacuer le logement. L’intérêt est de maintenir une température confortable à l’intérieur du logement, tout en réduisant la consommation d’énergie et plus précisément, en réduisant l’utilisation du chauffage.

Prenons l’exemple d’une maison mal isolée. L’air chaud va plus facilement s’exfiltrer vers l’extérieur au profit de l’air froid provenant de dehors. Ce processus entraîne une chute de la température à l’intérieur du bâtiment. Pour lutter contre cette baisse de chaleur, le chauffage va s’allumer.

Pour résumer, un logement avec une mauvaise isolation thermique entraîne une plus grande utilisation du chauffage et une surconsommation d’énergie.

Plus l’isolation est efficace et plus cette consommation sera faible. Une isolation thermique écologique consiste à atteindre le niveau basse énergie ou basse consommation, c’est-à-dire obtenir un bâtiment basse consommation (BBC).

L’isolation thermique écologique favorise les économies d’énergie

Grâce à ce type d’isolation, vous allez réaliser de réelles économies d’énergie. Ce qui signifie que vous n’allez plus gaspiller inutilement de l’électricité ou du gaz pour chauffer votre maison. Cette caractéristique explique pourquoi on parle d’isolation thermique écologique.

En effet, moins on consomme d’énergie et moins on pollue. À une époque où l’écologie est devenue l’un des plus gros enjeux des prochaines années, il ne faut pas négliger les gestes que l’on peut faire au quotidien pour améliorer notre participation écologique.

Réduction de la facture d’énergie

Outre l’enjeu écologique, la réduction de la consommation d’énergie liée à une isolation thermique écologique permet aussi de réduire considérablement le montant de vos prochaines factures d’énergie.

Comme vous consommez moins d’énergie suite à une réduction des pertes de chaleur, vous dépensez logiquement moins d’argent. Sur le moyen long terme, cela vous permet d’amortir le coût des travaux engagés pour améliorer les performances énergétiques de votre maison.

Quels sont les critères qui déterminent l’efficacité d’une isolation écologique ?

Isolation écologique

Comme nous l’avons évoqué ci-dessus, l’objectif est d’atteindre un niveau de performances énergétique dit de basse énergie ou de basse consommation. Pour y arriver, les caractéristiques suivantes doivent être respectées :

  • L’étanchéité face à l’air : pour que l’isolant puisse conserver la chaleur, il est important que l’air prisonnier à l’intérieur soit immobile. Plus l’air circule librement et moins le matériau est isolant. D’où l’importance d’un matériau à forte densité.
  • La résistance thermique R : indiquée lors de l’achat du matériau, cette résistance thermique définit l’efficacité du matériau pour bloquer les pertes de . Plus la valeur est grande et mieux c’est.
  • Le type d’ossature : il s’agit de la partie qui va maintenir l’isolant. Privilégiez une ossature en bois qui permet de maintenir une résistance thermique à hauteur de 80 % contre seulement 50 % pour une ossature en métal.

Le choix de l’isolant importe sur la qualité et l’efficacité de l’isolation

Tous les matériaux ne se valent pas en matière d’isolation thermique. Comme nous l’avons vu, il vaut mieux privilégier un matériau dense. L’un des meilleurs choix est la fibre de bois ou laine de bois qui a une densité supérieure à 40 kg/m3. Pour une même épaisseur, la fibre de bois est donc nettement plus performante qu’un autre matériau. Ensuite, on retrouve à égalité les laines minérales (laine de verre et laine de roche), la botte de paille et la ouate de cellulose qui ont toute une densité proche de 25 kg/m3.

Et en matière d’écologie ?

Si on veut être écologique jusqu’au bout, le choix du matériau doit aussi se faire selon ces caractéristiques écologiques :

  • Son empreinte carbone : le volume de gaz à effet de serre nécessaire pour sa production
  • L’énergie grise : la quantité d’énergie utilisée pour concevoir et traiter le matériau
  • Les pollutions dégagées lors de sa conception

De même, vous devez privilégier les matériaux produits localement, recyclables, et dont on connaît en détail l’origine.

Le devis pour sélectionner un professionnel certifié

En matière d’écologie nous vous conseillons d’opter pour un professionnel bénéficiant du label RGE (reconnu garant de l’environnement). En plus, ce label est l’une des conditions pour pouvoir bénéficier d’une réduction de l’impôt sur le revenu grâce au crédit d’impôt pour la transition énergétique.

Pour vous assurer que l’entreprise est bien RGE, il est primordial d’effectuer une demande de devis. Sachez que vous pouvez utiliser celle disponible gratuitement sur notre site.