Infos-clés : Fonctionnement d’une Pompe à Chaleur

Vous avez décidé de franchir le cap et d’investir dans une pompe à chaleur (PAC). Seulement, vous êtes un peu perdu face aux différents systèmes présents sur le marché. Ce guide est là pour vous accompagner dans votre choix et comprendre comme fonctionne une pompe à chaleur et quelles sont les différences entre chaque type de PAC.

Sachez que, quel que soit votre choix, la pompe à chaleur est une solution plus économique et plus écologique qu’un système de chauffage classique.

Une différenciation selon la source de chaleur et sa diffusion

Fonctionnement pompe à chaleur

Comme nous venons brièvement de l’évoquer en introduction, il existe différents types de pompes à chaleur. Ces différents modèles se distinguent par la source de chaleur qu’ils utilisent et comment ils la diffusent ensuite dans le logement. Ainsi, on différencie les sources de chaleur suivantes :

  • Air : la PAC vient capter les calories présentes dans l’air (aérotherme).
  • Eau : la PAC vient puiser l’eau chaude d’une nappe phréatique (géothermie).
  • Sol : la PAC vient récupérer la chaleur présente dans le sol (géothermie).

Ensuite, on distingue les différentes formes de diffusion de la chaleur :

  • Air : la PAC utilise un système de diffuseurs d’air.
  • Eau : la PAC utiliser un réseau hydraulique qui relie les différents appareils de chauffage (radiateurs, plancher chauffant…).

Pour résumer, il existe 5 grands types de pompes à chaleur :

  • La PAC air-air
  • La PAC air-eau
  • La PAC eau-eau
  • La PAC sol-air (couramment appelée sol-sol)
  • La PAC sol-eau

Les différents éléments composant une pompe à chaleur

Les éléments composant la pompe à chaleur peuvent varier selon le type de PAC. En règle générale, on retrouve une unité extérieure qui va capter les calories : capteur, pompe…

Ensuite, ces calories sont envoyées vers le compresseur au sein duquel elles vont être transformées en chaleur et envoyées vers l’intérieur de l’habitation selon le système de diffusion utilisé par la pompe à chaleur.

La pompe à chaleur contient souvent aussi un condensateur, un fluide caloporteur, un fluide frigorigène et un détenteur.

Choisir entre une PAC monovalente ou bivalente

Savez-vous ce qu’est le point de bivalence ? Il s’agit de la température à partir de laquelle la pompe à chaleur seule n’est plus suffisante pour chauffer entièrement votre logement. Plus la température descend en dessous de ce point de bivalence et plus un chauffage complémentaire est nécessaire.

Selon les modèles, ce point se situe plus ou moins bas. En règle générale il se situe entre 0°C et -5°C. Il dépend également de la surface à chauffer, c’est-à-dire des besoins calorifiques de votre logement en fonction de la puissance de la pompe à chaleur.

Maintenant que nous avons expliqué cette notion, nous pouvons nous attarder sur la différence entre une PAC monovalente et un système bivalent :

  • Le mode monovalent : jusqu’au point de bivalence, la pompe à chaleur doit être capable de couvrir 100 % des besoins caloriques du bâtiment et au minimum 80 %. Une fois le point de bivalence atteint, la pompe à chaleur continue de fonctionner, mais il faut la compléter avec un autre système de chauffage.
  • Le mode bivalent : ici, la pompe à chaleur assure 50 à 60 % des besoins calorifiques du logement. Le reste étant couvert par une autre source de chaleur. Convient surtout lorsque vous possédez déjà un système de chauffage fonctionnel que vous désirez conserver.

Notre conseil : prenez le temps de lire en détail chaque devis

Pour être certain de ne pas vous tromper et de faire le meilleur choix, vous devez impérativement demander un devis à chaque professionnel retenu. Vous pouvez utiliser la demande de devis gratuit disponible sur notre site.

Ensuite, prenez le temps nécessaire pour lire en détail chaque devis et étudier le type de pompe à chaleur proposé et son mode de fonctionnement.